Le ministre des Affaires étrangères émirati, Anwar Gargash, a exhorté les rebelles houthis du Yémen, dans un éditorial du 22 juillet, dans le Washington Post, à se fier à la décision récente d’Abou Dhabi de redéployer partiellement ses troupes hors du Yémen en tant que “mesure de confiance pour un règlement permanent” “dans le pays déchiré par la guerre.

La publication de l’article dans le Washington Post pourrait faire partie d’une stratégie des Émirats arabes unis visant à améliorer son statut diplomatique aux États-Unis, l’implication d’Abou Dhabi dans le conflit civil yéménite demeurant très controversée.

Les Émirats arabes unis ont annoncé le mois dernier qu’ils retiraient certaines de leurs forces du Yémen à la suite de cas dans lesquels la communauté internationale avait réprimandé le comportement de la coalition saoudienne dans la guerre en réduisant les expéditions d’armes et en soutenant les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite.