La facture de financement du Maroc pour 2020 entraînera une augmentation du budget de la défense nationale du royaume.

Le budget devrait augmenter de près de 30% en 2020, passant de 35.155 millions de MAD (3,65 milliards de US$) à 45.438 millions de MAD (4,72 milliards de US$).

Les frais de personnel passeront de 22.330 millions de MAD (2,32 milliards de US$) à 33,167 millions de MAD (3,45 milliards de US$), en raison de l’augmentation du nombre de recrues et de conscrits dans les Forces armées royales (FAR). En outre, le personnel des FAR bénéficiera de salaires plus élevés.

Les coûts de construction passeront de 6.051 millions de MAD à 7.125 millions de MAD.

Les dépenses d’investissement passeront de 4.773 millions de MAD à 5.146 millions de MAD.

Conformément à l’article 40 de la loi de finances 2020, le ministre délégué à l’Administration de la Défense engagera 110 milliards de MAD sur un compte de dépenses de dotation intitulé “Acquisition et réparation du matériel des forces armées royales“.

Cet équipement comprend 24 hélicoptères Apache, 12 hélicoptères de transport légers, 24 hélicoptères de transport tactique et un avion de guerre électronique.

Alors que le Maroc donne la priorité à la défense anti-aérienne, les FAR achèteront au moins un système de missile sol-air (le PAC-3 américain) et un obusier automoteur (le Paladin américain M109A6).