Le ministère marocain de la Santé a enregistré 41 nouveaux cas de COVID-19 le 5 avril à 8 heures, portant le nombre total de cas dans le pays à 960.

Le nombre de morts au Maroc est passé à 66, tandis que 69 autres patients ont guéri.

Depuis le début de l’épidémie le 2 mars, les autorités sanitaires ont effectué 3.532 tests sur des patients suspects de COVID-19 qui sont revenus négatifs.

Casablanca-Settat maintient sa position de région la plus infectée avec 265 cas de COVID-19, suivie de Rabat-Sale-Kenitra (176), Marrakech-Safi (168), Fès-Meknès (131) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (75 ans).

La région orientale compte 54 cas, tandis que Draa-Tafilalet en a confirmé 41, Beni Mellal-Khenifra en a 26 et Souss-Massa rapporte 19.

Laayoune-Sakia El Hamra a quatre cas, tandis que Guelmim-Oued Noun n’en a qu’un. Dakhla-Oued Ed Dahab n’a pas encore signalé de cas de virus.

Le ministère exhorte les citoyens à respecter les règles d’hygiène, à mettre en œuvre les mesures de précaution émises par les autorités publiques, à agir avec responsabilité et à faire preuve de patriotisme pendant la crise COVID-19 en cours.

Les experts de la santé au Maroc s’attendent à une augmentation des cas dans les prochains jours car de nombreuses personnes sont toujours en quarantaine pour déterminer leur contamination.

Le ministère de la Santé a déclaré que l’augmentation des cas est naturelle et normale à ce stade, et prévoit que le pays va bientôt aplanir la courbe.

Le Maroc reste dans un état d’urgence en vigueur jusqu’au 20 avril.