Le Maroc a mobilisé 2,7% de son produit intérieur brut (PIB) en 2019, faisant du pays le quatrième donateur en importance dans la lutte contre le nouveau coronavirus (COVID-19) dans le monde.

Les données de la Direction des études financières et des prévisions (DEFP), une branche du ministère marocain des Finances, et de la banque d’investissement américaine Goldman Sachs ont montré que le pourcentage s’élevait à 120 milliards de dollars en ressources financières mobilisées en 2019.

Les trois pays qui précèdent le Maroc en termes de contributions en pourcentage du PIB sont la Suède (6%), le Chili (4,7%) et la Nouvelle-Zélande (4%). Les autres principaux pays donateurs sont l’Espagne (2,6%), la France (2%) et les États-Unis (0,5%).

L’Italie, qui a récemment observé le plus grand nombre de décès dus au COVID-19 au monde en une seule journée, a contribué à 1,4%. La Chine, qui a dominé le monde avec plus de 81.000 cas confirmés, ne figurait pas parmi les principaux pays contributeurs.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé le Fonds spécial pour la gestion et la réponse à COVID-19 au début du mois. Le fonds détenait initialement 1 milliard de dollars, un chiffre qui est passé à 2,23 milliards de dollars grâce aux dons d’institutions des secteurs public et privé, ainsi que de particuliers. Les donateurs du Fonds comprennent Sa Majesté le Roi Mohammed VI, des représentants du gouvernement et plusieurs banques.

Les hommes d’affaires au Maroc ont apporté des contributions importantes au fonds spécial par le biais d’entités qu’ils possèdent. Le ministre de l’Agriculture M. Aziz Akhannouch a obtenu une contribution de 1 milliard de dirhams (plus de 100 millions de dollars) par le biais d’Afriquia Gas, qu’il préside de manière indépendante.

M. Othman Benjelloun a obtenu 1 milliard de dirhams (100 millions de dollars) des bénéfices de la Banque d’Afrique au premier trimestre 2020. Le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Moulay Hafid Elalamy, a contribué 200 millions de dirhams (20,7 millions de dollars).

Le ministère marocain de l’économie a lancé une option de messagerie SMS pour toute personne souhaitant contribuer aux efforts nationaux dans le cadre du fonds.

Le fonds spécial est l’une des nombreuses mesures que les autorités marocaines ont mises en place pour freiner la propagation du COVID-19. Le ministère de l’Intérieur a déclaré le pays en état d’urgence sanitaire le 19 mars. Le gouvernement a imposé un verrouillage national à partir du 20 mars.