Le ministère de la Santé a qualifié le chiffre de 100 000 kits de test COVID-19 de "spéculatif".

Osang Healthcare, un fabricant et distributeur sud-coréen de fournitures médicales, devrait fournir 100.000 kits de test COVID-19 au Maroc.

Le gouvernement marocain a conclu l’accord avec Osang le 26 mars.

Les kits comprennent des tests de diagnostic in vitro, qui utilisent des échantillons prélevés sur le corps humain tels que le sang. Les kits sont conformes aux directives de l’OMS et sont certifiés pour être vendus en Europe.

Les kits détectent le virus grâce à des tests ADN, fournissant un moyen rapide et facilement accessible d’identifier rapidement les grappes d’infection, contribuant ainsi à contenir la propagation de COVID-19. Le dépistage précoce est une méthode efficace pour prévenir la propagation des maladies virales.

Le contrat prévoit la fourniture prioritaire de 100.000 kits pour les marocains. Osang Healthcare a ajouté 10.000 kits supplémentaires gratuitement en tant que don de bonne volonté.

Les kits arriveront au Maroc via un vol spécial qui fera également revenir des citoyens coréens d’Afrique, décidé en coopération avec le ministère des Affaires étrangères. Le ministère marocain aide également à négocier la fourniture de kits pour d’autres gouvernements africains.

Un responsable d’Osang Healthcare a décrit la visite directe de l’ambassadeur du Maroc en Corée du Sud et le «contrat rapidement conclu» comme des raisons pour Osang Healthcare de fournir gratuitement au Maroc 10.000 kits de diagnostic «sur une base humanitaire».

Au 29 mars, le Maroc avait confirmé 463 cas de COVID-19, dont 26 décès et 13 récupérations.

Depuis le début de la flambée, le Maroc a effectué 2 125 tests de dépistage de cas suspects de COVID-19, dont 1.665 ont donné un résultat négatif.

Plus de 2.300 personnes soupçonnées de contamination dans le pays font actuellement l’objet d’une surveillance quotidienne, tandis que près de 700 ont terminé la période de surveillance de 14 jours sans montrer aucun signe du virus.