Le gouvernement marocain a annoncé que le port du masque médical dans les espaces publics et sur le lieu de travail est obligatoire à partir du mardi 7 avril.

Les ministères de l’intérieur, de l’économie et de l’industrie ont publié un communiqué de presse pour annoncer la décision le 6 avril.

Cette décision est conforme aux efforts nationaux visant à contenir la propagation du COVID-19, qui a infecté 1.141 personnes dans le pays. Le nombre de morts s’élève à 83, tandis que 88 patients ont récupéré.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a chargé le gouvernement de fournir des masques de protection au public à un prix approprié conformément à l’article 3 de la loi 2.20.292, ajoute le communiqué.

Le prix d’un masque est fixé à 0,80 MAD (environ 0,10 $).

Les ministères ont pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la commercialisation des masques de protection dans tous les magasins et et boutiques du Maroc.

Les personnes autorisées à quitter leur maison pour travailler ou faire leurs courses doivent porter leur permis de mouvement exceptionnel et porter des masques médicaux.

Les autorités ont mobilisé un groupe de fabricants nationaux pour produire des masques de protection pour le marché national.

Le communiqué de presse a conclu que le port du masque de protection est obligatoire, avertissant: “Quiconque contrevient à la nouvelle mesure sera passible des sanctions prévues à l’article 4 du décret-loi 2.20.292.”

Les contrevenants aux mesures marocaines COVID-19 peuvent encourir des peines de prison allant d’un à trois mois et une amende comprise entre 300 et 1300 MAD (29 $ à 126 $), ou l’une de ces deux peines.